Outils de la prévention : la stratégie nationale

LA STRATÉGIE NATIONALE

L’Europe a pris conscience dans les années 2000 du risque que représentent les inondations pour les hommes, pour leurs vies, leurs biens, leurs activités économiques et sociales et leur patrimoine culturel.

Ainsi la gestion des risques d’inondation et leur prévention s’inscrivent dans le cadre d’une stratégie globale, initiée par la directive européenne de 2007 appelée « Directive Inondation ».

Celle-ci a été transposée en droit français par la loi du 13 juillet 2010 mise en application par le décret n° 2011-227 du 2 mars 2011.

La stratégie française a fait ensuite l’objet d’une déclinaison qui part du niveau national pour aboutir à l’échelon local.

  • Elle commence donc par la Stratégie Nationale de Gestion des Risques d’Inondation (SNGRI)
  • Elle continue au niveau des bassins hydrographiques par le Plan de Gestion des Risques d’Inondation (PGRI)
  • Elle aboutit enfin au niveau local à la Stratégie Locale de Gestion des Risques d’Inondation (SLGRI)

Le but des stratégies locales est de prévenir les inondations en priorité dans les Territoires à Risque important d’Inondation (TRI) et de les rendre résilients.

TRI :

Nous sommes à présent, en 2019, dans le deuxième cycle de la Directive Inondation qui implique, dans un souci d’actualisation de ce qui a été produit par le premier cycle, de réexaminer et de mettre à jour les documents, si cela est nécessaire.

Ceci concerne tout particulièrement la cartographie des TRI (cartes des surfaces inondables, carte de synthèse des risques, …), qui doit être revue pour approbation avant le 22 décembre 2019.

Pour en savoir davantage sur ce point important, consulter dans la Médiathèque les Guides et Rapports « PGRI & TRI ».

POUR EN SAVOIR DAVANTAGE :